Projet Européen

Inclusive Skills Europe 2018 - 2020

Inclusion de personnes en situation de handicap dans les compétitions de métiers européennes

Fort de notre expérience de mobilité en Espagne en 2017 et de nos différentes expériences réussies d’accompagnement aux compétitions de métiers ces dernières années, nous avons été sollicités pour représenter la France dans ce grand projet d’harmonisation des pratiques européennes.

 

4 autres pays de l'union européenne font partie de ce projet, il s'agit de l'Allemagne, l'Ecosse, la Finlande et l'Angleterre. Des mobilités sont planifiées dans chacun de ces pays et vont s'échelonner de Novembre 2018 à Juin 2020, date à laquelle nous les recevrons sur nos plateformes métiers.

 

Le but est d’échanger nos pratiques autour de la professionnalisation, à travers la participation de travailleurs handicapés à des compétitions de métiers.

 

L'objectif est de constituer une délégation française pour chaque étape du projet qui doit se tenir sur le territoire de chacun des partenaires européens.

 

Ainsi l'étape #1 du projet se déroulera en Angleterre, l'étape #2 en Ecosse, l'étape #3 en Allemagne, l'étape #4 en Finlande, et l'étape #5 en France.

 

Chaque candidat sélectionné ira confronter ses compétences aux candidats étrangers, tout en représentant fièrement son savoir-faire, sa nation et son association.

 

Ce projet est expérimental, unique en Europe.

 

Pour les personnes que nous accompagnons, c'est l’occasion de valoriser leurs compétences, d’enrichir leur savoir, de leur permettre de voyager et faire des rencontres inattendues, mais surtout de renforcer leurs capacités d’adaptation et d’intégration dans un contexte culturel et géographique différent.

 

Cela leur donne également l'occasion de se confronter à un concours, cette démarche inclusive leur permet d'appréhender la notion de concurrence qui fait partie intégrante de la vie ordinaire.

 

Tous ces enrichissements contribuent à développer une certaine confiance en eux et renforcent leur employabilité.

 

Notre préoccupation est d'accompagner nos travailleurs vers leur épanouissement au travail et la concrétisation de leur projet professionnel, c'est à ce titre que nous contribuons à cette expérience européenne innovante.

 

Cependant, d'autres apports sont à signaler.

 

Concernant les professionnels engagés, cette aventure élargira leurs connaissances, et de ce fait, leur permettra de transmettre davantage de compétences aux travailleurs qu'ils encadrent au quotidien. Cela leur donnera l'opportunité d'observer les pratiques de nos partenaires Européens, d'en mesurer les écarts et tirer profit des "bonnes pratiques" observées.

 

Cela peut également permettre de faire évoluer une vision du métier au service d'un accompagnement plus "technique" que "médico-social". De surcroît, ce nouvel outil conduit à une recherche de l'excellence spontanément insufflée au sein de l'atelier.

 

Nos coach approffondissent les sujet d'épreuve, se remettent à jour sur les nouvelles techniques. De ce fait, ils sont dans une démarche de perfectionnement qui profite à la formation de nos ouvriers, mais également à la qualité des prestations que nous proposons à nos clients.

Comment cela s'organise ?

 

 

 

Une réunion transnationale lors de chaque étape du projet permet aux chefs de projet de chaque pays de définir les objectifs des étapes suivantes.

 

L'objectif est également de définir les métiers qui feront l'objet de sujets d'épreuve lors des prochaines compétitions.

 

La mission de chaque délégation est ensuite de rechercher des candidats en capacité de s'intégrer à l'équipe nationale.

 

Nous travaillons également sur la définition d'un système de niveaux pour harmoniser nos pratiques Européennes.

Lors des compétitions, chaque pays envoi une délégation composée de candidats handicapés, sélectionnés pour leurs compétences. Un coach est repéré pour la préparation autour d'un sujet d'épreuve communiqué en amont.

 

Chaque pays nomme un Juge / expert dont la mission est de s'approprier le système de notation du pays hôte présenté par le Président de Jury. Les experts de chaque pays échangent ensuite autour des critères de notation, différences de savoir-faire...

 

Chaque partenaire organise les épreuves sur son territoire, et se charge également de la logistique concernant ses candidats, épaulé par le pays hôte et le porteur de projet (Abilympics France).

 

Le projet est entièrement financé par l'union européenne par l'intermédiaire du programme Erasmus+.

 

Partenaires du projet

Abilympics France

Porteur du projet

L'association Abilympics France a pour objectif de promouvoir l'inclusion de personnes handicapées dans les compétitions de métiers

City of Glasgow College

Partenaire écossais

City of Glasgow College est un collège d'enseignement supérieur à Glasgow, en Écosse

Skills Finland

Partenaire finlandais

L'association Skills Finland, fondée en 1993 encourage l'appréciation de l'enseignement et des compétences professionnelles en Finlande et à l'étranger. Son leitmotiv est la promotion de l'artisanat

Natspec

Partenaire anglais

Natspec est une association d'organisations qui proposent une formation continue spécialisée aux étudiants ayant des difficultés d'apprentissage et / ou des handicaps.

WorldSkills Germany

Partenaire allemand

WorldSkills Germany l'association organistrice des Olympiades des métiers en Allemagne

Adapei de la Gironde

Partenaire français

L'ADAPEI de la Gironde est une Association fondée en 1958 par des parents d'enfants avec une déficience intellectuelle. Elle est affiliée à l'UNAPEI, reconnue d'utilité publique.

Synthèse du projet

L’emploi des personnes en situation de handicap est toujours précaire en Europe.

 

Les compétitions de métiers nationales et européennes représentent une belle vitrine pour les personnes handicapées, elles permettent de mettre en avant leur talent et leurs compétences professionnelles.

 

Le projet Erasmus+ est porté par Abilympics France et construit avec 5 autres partenaires Européens (la France, l’Allemagne, l’Ecosse, la Finlande et l’Angleterre). Ces partenaires ont tous pour mission, entre autres, de se servir des compétitions de métiers comme un moyen de promouvoir l’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap.

 

Deux métiers seront mis à l’honneur pour chacune des destinations, ils seront définis en groupe de travail transnational. Un travail de formation au sein du pays d'accueil permettra de préparer les candidats aux épreuves.

 

L’objectif à travers ce projet est notamment d’harmoniser les pratiques d’inclusion au sein des compétitions et concours de métiers au travers d’un plan d’actions en 3 phases:

 

  1. Établir un état des lieux des pratiques de chacun des pays grâce à des échanges sur la formation et l’inclusion des personnes en situation de handicap dans les compétitions de métiers.
  2. Mettre en pratique les préconisations à l’occasion des sessions de formation et des compétitions de métiers qui seront organisés dans chacun des pays. Au total, ces sessions concerneront 100 apprenants issus des cinq délégations.
  3. Rédiger un guide de référence regroupant l’ensemble des préconisations qui servira de base pour les organisateurs de compétitions et les acteurs du handicap.

 

Ce travail devrait permettre d’ouvrir les compétitions de métiers aux personnes en situation de handicap en Europe par :

 

– un appui aux organisateurs grâce à une identification et une comparaison des adaptations en place ou à prévoir dans l’environnement de chacun des partenaires.

 

– l’élaboration d’un référentiel pour des compétitions inclusives, mais aussi, in fine pour une meilleure intégration dans la société d’une manière générale.

 

– l’animation d’un réseau européen.

 

La valorisation des métiers au travers de concours des métiers est un excellent moyen pour favoriser la transmission des compétences et la recherche de l’excellence, aux fins de susciter des vocations vers les différentes voies professionnelles. C’est un outil d’orientation par excellence qui touche les personnes en situation de handicap mais également le grand public de par la couverture médiatique de ces événements.

 

L’inclusion sociale des personnes en situation de handicap est évidemment favorisée par leur intégration dans un métier et au sein des groupes sociaux qui s’y emploient.

 

L’objectif de ce projet est en cohérence avec la politique européenne qui a élaboré un plan d’action 2003-2010 « égalité des chances pour les personnes handicapées » et au-delà une stratégie pour les années 2010-2020.

 

Au total, ce projet d'une durée de 2 ans, va mobiliser près de 226 personnes.

 

Lancement prévu à Birmingham en novembre prochain à l’occasion des finales nationales des Olympiades des Métiers « UK Skills » et première réunion de rencontre entre coordinateurs du projet le 28 septembre à l’occasion des finales Européennes Euroskills à Budapest.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Plateforme métier ® 2019 - ADAPEI de la Gironde - Nouvelle-Aquitaine - France

Email